Sortir du nucléaire

(dernière mise à jour le samedi 1er novembre 2003)

Le réseau "Sortir du nucléaire" est une fédération de 650 associations. "Sortir du nucléaire" édite régulièrement des brochures d'information et organise ou participe à des manifestations de sensibilisation de l'opinion publique et du monde politique.
Les quelques lignes et cartes qui suivent proviennent de "Sortir du nucléaire" qui par ailleurs dispose du site http://www.sortirdunucleaire.org

Pourquoi sortir du nucléaire Carte de la France nucléarisée
Comment sortir du nucléaire Carte du monde nucléarisé

 Pourquoi sortir du nucléaire

• Un accident nucléaire, c'est une région entière inhabitable pendant des milliers d'années, et des victimes innombrables. Peut-on se permettre de courir un tel risque ?

• II n'existe aucune possibilité d'élimination des déchets nucléaires : ils sont dangereux aujourd'hui et pour des dizaines de milliers d'années.

• L'électricité nucléaire est en réalité très chère quand on prend en compte l'ensemble de ses coûts : recherche publique, démantèlement des centrales, gestion des déchets pendant des milliers d'années...

• Une partie des matières radioactives produites dans les centrales peut être utilisée à des fins militaires, pour la fabrication de bombes atomiques.

• Certes, le nucléaire produit peu de gaz à effet de serre, mais il contamine la terre pour des millions d'années. Il ne faut pas choisir entre la peste et le choléra. Ni nucléaire, ni effet de serre : tel doit être l'objectif d'une politique énergétique responsable.

• La grande part du nucléaire dans la production électrique est une exception française : nous sommes le seul pays au monde à miser autant sur le nucléaire. Des pays proches comme l'Allemagne ou la Belgique ont déjà décidé de sortir du nucléaire. C'est donc aussi possible en France.

 Comment sortir du nucléaire

Le nucléaire n'est pas le seul moyen de produire de l'électricité.

Dans une période de transition, il faut développer centrales thermiques classiques, centrales au gaz à cycle combiné, installations de cogénération, piles à combustible, etc., en favorisant les moins polluantes et les plus efficaces.

Il faut développer massivement les énergies renouvelables, peu polluantes et fortement créatrices d'emplois. Le soleil, l'eau, le vent sont inépuisables et permettent une vraie indépendance. Ce sont les vraies énergies de demain et il faut les mettre en œuvre dès aujourd'hui.

Actuellement, le nucléaire monopolise plus de 90 % des crédits de recherche. Pourquoi favoriser ainsi une énergie si problématique ? Il faut rééquilibrer ces budgets au profit des énergies alternatives, ce qui permettra d'accroître leurs performances et leur compétitivité. Elles pourront ainsi prendre toute leur place dans un proche avenir.

Et puis, avons-nous besoin de consommer autant d'électricité pour bien vivre ?

Consommer moins ? Il y a des techniques pour cela. D'après une étude européenne, on peut diviser par deux sa consommation d'électricité - à confort égal - en utilisant des appareils économes, en supprimant les consommations cachées (veilles), en concevant des bâtiments économes...

Mais il faut voir plus loin.

Si nous souhaitons un monde durable, juste et en paix, il est temps de prendre conscience que l'énergie est précieuse. Notre avenir passe par l'adoption d'un mode de vie beaucoup plus économe en énergie et qui ne gaspille pas les ressources qui seront utiles aux prochaines générations.

 Carte de la France nucléarisée

Une partie de l'archipel nucléaire français Le territoire français est parsemé de sites nucléaires:
58 réacteurs en fonctionnement contribuant pour 78% à sa production électrique et plus de 1200 sites.

 Carte du monde nucléarisé

La part du nucléaire dans la production électrique de chaque pays La France et la Lituanie sont les deux pays du monde pour lesquels plus de 75% de la production électrique est d'origine nucléaire.

Accueil | Plan du site | Haut de page