Barème du concours de pronostics Tour de France

(dernière mise à jour le jeudi 6 juillet 2006)

1. Barème

2. L'exemple de 2005 3. Explication du barème 4. Avantages du barème

Barème

Note : le barème est inchangé depuis le début du concours il y a plus de vingt ans.

Conformément à l'article 3 du règlement, chaque pronostic contient dix coureurs classés de 1 à 10, ou de 1 à n si le pronostic contient moins de dix coureurs.

1) Chaque coureur pronostiqué et qui ne figure pas dans les 10 premiers coureurs du CGFR (Classement Général Final Réel) attribue 0 point.

2) Pour chaque coureur pronostiqué qui figure dans les 10 premiers coureurs du CGFR, on retient la plus mauvaise des deux places entre sa place dans le pronostic et sa place dans le CGFR.
Le nombre de points attribués dépend alors de cette plus mauvaise place selon le barème suivant :

Place retenue :
1er  2ème  3ème  4ème  5ème  6ème  7ème  8ème  9ème  10ème 
Points attribués :
14
11
9
7
6
5
4
3
2
1

3) Puis on fait la somme des points attribués à chaque coureur pronostiqué. Le pronostiqueur qui obtient le plus de points a gagné.

4) Départage des pronostiqueurs ex aequo :
En cas de pronostiqueurs ex aequo pour la première place, ceux-ci sont départagés en ne tenant compte que des 9 premiers coureurs.
En cas d'ex aequo à nouveau, les pronostiqueurs sont départagés en ne tenant compte que des 8 premiers coureurs, et ainsi de suite.

5) En cas d'ex aequo persistants après application de la règle précédente, le pronostiqueur gagnant est celui pour lequel le premier coureur apportant 0 point est le mieux placé au CGFR (et forcément au-delà de la 10ème place dans ce cas), ou à défaut a abandonné la course le plus loin.

L'exemple de 2005

En 2005, les deux futurs gagnants, Raphaël Lager et Gérard Teissier pronostiquent respectivement :

Raphaël :
1.Armstrong 2.Basso 3.Ullrich 4.Leipheimer 5.Vinokourov 6.Mayo 7.Valverde 8.Rasmussen 9.Botero 10.Jaksche

Gérard :
1.Armstrong 2.Ullrich 3.Basso 4.Vinokourov 5.Botero 6.Leipheimer 7.Mancebo 6.Mayo 8.Popovych 9.Azevedo 10.Landis

le Classement Général Final Réel (CGFR) est :
1.Armstrong 2.Basso 3.Ullrich 4.Mancebo 5.Vinokourov 6.Leipheimer 7.Rasmussen 8.Evans 9.Landis 10.Pereiro

On calcule les points de Raphaël et de Gérard de la façon suivante :

Pronostic Raphaël CGFR Place retenue Points attribués
Armstrong 1er 1er 1er 14 points
Basso 2ème 2ème 2ème 11 points
Ullrich 3ème 3ème 3ème  9 points
Leipheimer 4ème 6ème 6ème  5 points
Vinokourov 5ème 5ème 5ème  6 points
Mayo 6ème      0 point
Valverde 7ème      0 point
Rasmussen 8ème 7ème 8ème  3 points
Botero 9ème      0 point
Jaksche 10ème      0 point
TOTAL :
      48 points

Pronostic Gérard CGFR Place retenue Points attribués
Armstrong 1er 1er 1er 14 points
Ullrich 2ème 3ème 3ème  9 points
Basso 3ème 2ème 3ème  9 points
Vinokourov 4ème 5ème 5ème  6 points
Botero 5ème      0 point
Leipheimer 6ème 6ème 6ème  5 points
Mancebo 7ème 4ème 7ème  4 points
Popovych 8ème      0 point
Azevedo 9ème      0 point
Landis 10ème 9ème 10ème  1 point
TOTAL :
      48 points

Raphaël et Gérard sont donc ex aequo avec 48 points.

Départage de Raphaël et Gérard :
Pour les départager, on applique le barème sur 9 coureurs.
Ceci donne :
9 coureurs Pronostic Raphaël CGFR Place retenue Points attribués
Armstrong 1er 1er 1er 14 points
Basso 2ème 2ème 2ème 11 points
Ullrich 3ème 3ème 3ème  9 points
Leipheimer 4ème 6ème 6ème  5 points
Vinokourov 5ème 5ème 5ème  6 points
Mayo 6ème      0 point
Valverde 7ème      0 point
Rasmussen 8ème 7ème 8ème  3 points
Botero 9ème      0 point
TOTAL :
      48 points

9 coureurs Pronostic Gérard CGFR Place retenue Points attribués
Armstrong 1er 1er 1er 14 points
Ullrich 2ème 3ème 3ème  9 points
Basso 3ème 2ème 3ème  9 points
Vinokourov 4ème 5ème 5ème  6 points
Botero 5ème      0 point
Leipheimer 6ème 6ème 6ème  5 points
Mancebo 7ème 4ème 7ème  4 points
Popovych 8ème      0 point
Azevedo 9ème      0 point
TOTAL :
      47 points

Raphaël est vainqueur car il obtient 48 points contre 47 points à Gérard.

Explication du barème

Le barème est l'exacte traduction des principes a) b) c) suivants :

a)
 - Si un pronostiqueur a vu qu'un coureur terminait dans les dix premiers, cela doit lui rapporter 1 point.
 - Si un pronostiqueur a vu qu'un coureur terminait dans les neuf premiers, cela doit lui rapporter 1 point supplémentaire.
 - ...
 - Si un pronostiqueur a vu qu'un coureur terminait dans les deux premiers, cela doit lui rapporter 1 point supplémentaire.
 - Si un pronostiqueur a vu qu'un coureur terminait premier, cela doit lui rapporter 1 point supplémentaire.

Ainsi pour un coureur pronostiqué 8ème et qui termine 6ème, notre pronostiqueur a vu qu'il terminait à la fois dans les dix premiers, dans les neuf premiers et dans les huit premiers, ce qui fait 1+1+1=3 points.
On s'arrête là car notre pronostiqueur n'a pas vu que ce coureur terminait également dans les sept premiers.
Autre exemple pour un coureur pronostiqué 6ème et qui termine 8ème, notre pronostiqueur a vu qu'il terminait à la fois dans les dix premiers, dans les neuf premiers et dans les huit premiers, ce qui fait 1+1+1=3 points.
On s'arrête là car ce coureur ne termine pas dans les sept premiers.

A ce stade, la 10ème place apporte 1 point au maximum, la neuvième place 2 points au maximum, la huitième place 3 points au maximum, et ce jusqu'à la 1ère place qui apporte 10 points au maximum.

b) Par ailleurs, on connaît l'importance du podium du Tour de France et il a donc été décidé d'accorder :
 - un bonus d'1 point au pronostiqueur qui a vu qu'un coureur terminait dans les trois premiers,
 - un bonus d'1 point au pronostiqueur qui a vu qu'un coureur terminait dans les deux premiers,
 - un bonus d'1 point au pronostiqueur qui a vu qu'un coureur terminait premier.

Ainsi :
la 3ème place apporte au maximum les 8 points précédents plus un bonus de 1 point, soit 9 points.
la 2ème place apporte au maximum les 9 points précédents plus deux bonus de 1 point, soit 11 points.
la 1ère place apporte au maximum les 10 points précédents plus trois bonus de 1 point, soit 13 points.

c) Enfin, on connaît l'importance de la victoire dans le Tour de France et il a donc été décidé d'accorder un superbonus d'1 point au pronostiqueur qui a vu qu'un coureur terminait premier.

Ainsi, la 1ère place apporte au maximum les 13 points précédents plus un superbonus de 1 point, soit 14 points.

En résumé, on retrouve le tableau:
Place retenue :
1er  2ème  3ème  4ème  5ème  6ème  7ème  8ème  9ème  10ème 
Points attribués :
14
11
9
7
6
5
4
3
2
1

Avantages du barème

1) Simplicité de conception expliquée à la rubrique précédente.
2) Symétrie : si l'on échange Classement Général Final Réel et pronostic, le nombre de points est inchangé. A titre anecdotique, il est ainsi aisé de comparer deux pronostics ou de trouver dans une liste de pronostics, celui qui se rapproche le plus d'un pronostic donné.(*)
(*) Tous les types de barème ne réalisent pas cette symétrie, ce qui pose le cas échéant des problèmes d'interprétation.
3) Simplicité de prise en compte des pronostics incomplets : s'il y a moins de dix coureurs dans le pronostic, le barème s'applique et ne pénalise que d'1 point au maximum s'il manque un coureur, de 3 points au maximum s'il manque deux coureurs, etc.
4) Simplicité de prise en compte des pronostics avec des coureurs non-partants : en cas de non-départ d'un coureur du pronostic, on remonte automatiquement les coureurs suivants et le pronostiqueur n'est pas pénalisé.
Note : c'est pourquoi dans l'article 3 du règlement, il est conseillé de donner éventuellement 2 ou 3 noms de coureurs en plus pour pallier aux défections ou non-engagements de coureurs de dernière minute.
5) Simplicité de calcul des points : réalisé à l'aide d'une feuille de calcul de tableur. Les pronostics sont saisis une fois pour toutes le jour du départ, c'est la phase la plus délicate. Il suffit ensuite de saisir le classement des coureurs pour avoir le classement des pronostiqueurs.

Accueil | Plan du site | Haut de page